Vivendi entre en négociations exclusives avec Etisalat pour la cession de sa participation dans Maroc Telecom

Publié le

Paris, le 23 juillet 2013

 

Vivendi entre en négociations exclusives avec Etisalat
pour la cession de sa participation dans Maroc Telecom

 

Vivendi entre en négociations exclusives avec Etisalat en vue de conclure un accord relatif à la cession de sa participation de 53 % dans Maroc Telecom.

L’offre d’Etisalat valorise la participation dans Maroc Telecom à un prix par action de 92,6 dirhams marocains. Le produit de cession en cash pour Vivendi s’élève à 4,2 milliards d’euros, dont 310 millions d’euros au titre du dividende 2012.

En tenant compte de la dette nette de Maroc Telecom, la transaction s’effectue sur une valeur d’entreprise proportionnelle de la participation de Vivendi de 4,5 milliards d’euros, soit un multiple de 6,2 fois l’EBITDA.

La conclusion de cet accord est soumise à la conduite des procédures d’information et consultation des instances représentatives du personnel en France et à la négociation d’accords entre Etisalat et le gouvernement marocain (termes du nouveau pacte d’actionnaires et conditions d’investissement).

Vivendi et Etisalat souhaitent finaliser cette opération avant la fin 2013, sous réserve de l’obtention des autorisations réglementaires requises au Maroc et dans les pays où Maroc Telecom est présent.

Des discussions vont se tenir en parallèle avec un consortium d’investisseurs institutionnels marocains dans le but de définir les conditions de son éventuel investissement.

 

 

A propos de Vivendi 

Vivendi est l’un des rares groupes multimédia dans le monde à être présent sur toute la chaîne de valeur numérique : il crée et édite des contenus tout en développant des réseaux qui les diffusent et des plateformes qui les distribuent.

Il regroupe plusieurs entreprises leaders dans les contenus et les médias : le numéro un français de la télévision payante (Groupe Canal+), le numéro un mondial de la musique (Universal Music Group) et le numéro un mondial des jeux vidéo (Activision Blizzard). Dans  les télécommunications, il contrôle le premier opérateur alternatif en France (SFR), le premier opérateur marocain (Maroc Telecom) et le premier opérateur alternatif brésilien (GVT).

En 2012, Vivendi a réalisé un chiffre d’affaires de 29 milliards d’euros et un résultat net ajusté de 2,55 milliards d’euros. Le groupe compte plus de 58 000 collaborateurs.

www.vivendi.com

 

Avertissement important

Déclarations prospectives. Le présent communiqué de presse contient des déclarations prospectives relatives à la situation financière, aux résultats des opérations, aux métiers, à la stratégie et aux projets de Vivendi. Même si Vivendi estime que ces déclarations prospectives reposent sur des hypothèses raisonnables, elles ne constituent pas des garanties quant à la performance future de la société. Les résultats effectifs peuvent être très différents des déclarations prospectives en raison d’un certain nombre de risques et d’incertitudes, dont la plupart sont hors de notre contrôle, et notamment les risques liés à l’obtention de l’accord des autorités de la concurrence, d’autorités réglementaires et d’autres autorités dans le cadre de cette opération ainsi que les risques décrits dans les documents déposés par Vivendi auprès de l’Autorité des Marchés Financiers, également disponibles en langue anglaise sur notre site (www.vivendi.com). Les investisseurs et les détenteurs de valeurs mobilières peuvent obtenir gratuitement copie des documents déposés par Vivendi auprès de l’Autorité des Marchés Financiers (www.amf-france.org) ou directement auprès de Vivendi. Le présent communiqué de presse contient des informations prospectives qui ne peuvent s’apprécier qu’au jour de sa diffusion.

ADR non sponsorisés. Vivendi ne sponsorise pas de programme d’American Depositary Receipt (ADR) concernant ses actions. Tout programme d’ADR existant actuellement est « non sponsorisé » et n’a aucun lien, de quelque nature que ce soit, avec Vivendi. Vivendi décline toute responsabilité concernant un tel programme.


Voir tous les communiqués de presse